• Bienvenue
Bienvenue sur MYTH-Project

Toute l'équipe espère que vous passerez un agréable moment en ces lieux.


  •  Horloge



  •  Nouveaux membres

  •  Meilleurs posteurs

  •  Anniversaires
  • Pas d’anniversaire à fêter aujourd’hui

  •  Rechercher
  • Recherche avancée


  •  Lien vers notre site
  • Pour diffuser MYTH-Project utilisez le code HTML suivant:



  • Avancement des projets
[NGC] Baten Kaitos Origins - En cours...

[PSP] Parasite Eve: The 3rd Birthday - Disponible

[NDS] Final Fantasy: The 4 Heroes of Light - Disponible

[NDS] The Worlds Ends with You - Abandonné !!

[NDS] Valkyrie Profile: Covenant of the Plume - Disponible


  • Dernières informations

Voir le premier message non lu [PCE] Lady Sword - Patch FR


Image

Des gonzesses et une grosse épée


En décembre 2010, Ti Dragon annonçait sur la TRAF la création d'une traduction anglophone pour Lady Sword, un jeu "pour adulte". Rien que ça, ça m'a donné envie d'en savoir plus. Des nichons, et du sang. Cool. Du coup, j'avais (presque) rien à faire (entre mes 25 autres projets en cours) et je me suis dit : "Tiens, si je traduisais ce jeu là". Bon ben maintenant, après deux longues pannes dues à de la gestion de bug et de la flemme de les résoudre, c'est chose faite. Et chose ô combien incroyable, le patch fonctionne pour toutes les roms , avec ou sans header, et version normale ou alt 1 (version bugguée, je le rappelle, impossible de finir le jeu, même en japonais). Cerise sur le cupcake, le patch FR permet de lire durant la partie des textes cachés dans la ROM où les devs racontent la création du jeu.

La traduction a été faite à partir des scripts extraits pas Esperknight et traduit depuis le japonais par Filler. La page de leur projet se trouve ici. Un immense merci à eux, surtout à Esper, qui a été d'un important soutien durant la réalisation de la traduction.



Lady Sword est un jeu vraiment addictif, et pourtant il ne paie pas de mine. Techniquement, c'est un D-RPG tout ce qu'il y a de plus classique, on se promène dans des couloirs dans un (putain de bordel de) labyrinthe (de merde) avec des pièges qui deviennent de plus en plus tordus au fur et à mesure où on avance. Au départ, ce sont des murs qu'on peut traverser quand on a sur soi un objet, le Polytron. Après, il y a les
classiques pièges téléporteurs. Enfin, les murs qu'on peut traverser que dans un sens, mais ils sont invisibles dans le sens où on les traverse (d'où l'utilité de regarder très très fréquemment le plan et de sauvegarder très très souvent).



Le menu est assez simple, mais on ne lui en demande pas plus.

Image


Et le système de combat est assez similaire à la roulette russe. C'est "à toi à moi" avec des fois l'ennemi te tue one shot, tu sais pas pourquoi, des fois tu lui fait 99 de dégât, l'autre fois 2. (Mais avec le cheat, ce problème de conception est réglé). Le combat se fait sous forme de texte [ennemi/aventurier] [fait une attaque], [l'aventurier/ennemi][encaisse les coups/esquive/...] et ainsi de suite.



L'intêret du jeu, ce sont les chicks. Bon ben elles ont pas de quoi casser trois pattes à un canard, on voit à peine du nichons. En définitive, pour moi (mais je suis une fille), elles restent de l'anecdote.

Image
Image


Là où c'est le plus fun, c'est les têtes flottantes décapitées. Elles deviennent de plus en plus gore au fur et à mesure de l'avancée dans la tour, et le jeu (bien que répétitif) n'est pas dénué d'humour. Allez pas vous attendre non plus à du Léa Passion j’apprends la torture avec Vlad l'Empaleur et Herr Doktor Josef Mengele.



L'histoire reste assez chouette, au final, même si elle n'est pas transcendantale non plus. Un chevalier va chercher la progéniture du roi local qui a été enlevée par un gros vilain démon et enfermée en haut d'une tour. C'est surtout l’interaction du héros avec les gens qu'il rencontre dans la tour qui apporte à l'histoire. On trouve même des objets, et certains monstres parlent.





En définitive, je ne sais pas pourquoi ce jeu est bien. Il a tous les défauts du monde, mais quand on commence à y jouer, c'est vraiment difficile de poser le clavier et d'arrêter. Je ne sais pas pourquoi. C'est de sa faute si j'ai mangé beaucoup de pâtes trop cuites cette année.

C'est un jeu vraiment dur, et encore plus quand on arrive dans les derniers niveaux de la tour. Esper fournissait dans son patch un second patch optionnel de cheat qui est vraiment salutaire. Il permet d'avoir la vie infinie et 255 de force de base (qui augmente en progressant). Sans lui, c'est quasi impossible de finir le jeu au regard des pièges qui vous font revenir un bon paquet de niveaux en dessous et des monstres aléatoires qui vous tombent dessus.

Pour voir un autre avis externe, cette page est merveilleuse, c'est un pur bonheur littéraire. C'est plusieurs parties en fait, je vous conseille vivement de toutes les lire.

Image


News rédigée par pinktagada

Vue(s): 11614  •  Commentaires: 3  •  Écrire un commentaire [ Retour ]

  • Qui est en ligne ?
  • Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 1 enregistré, 0 invisible et 1 invité (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
    Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 153, le Lundi 23 Février 2015 à 4:51:04

    Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot]
    Légende: Administrateurs, Bêta-testeurs, Traducteurs, V.I.P.





  •  Calendrier
  • << Décembre 2017 >>
    Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3
    4 5 6 7 8 9 10
    11 12 13 14 15 16 17
    18 19 20 21 22 23 24
    25 26 27 28 29 30 31


  •  Twitter
  • Image
    Suivez-nous sur Twitter

  •  L’équipe du forum

x

#{title}

#{text}